Surebet et valuebet : la méthode infaillible ?

Il n'y a hélas pas de recette miracle pour gagner à tous les coups, contrairement à ce que certains sites peu scrupuleux veulent vous faire croire.
Nous présentons sur cette page deux méthodes connues par les joueurs chevronnés, en expliquant leurs limites. Mais n'oubliez pas que le pari en ligne doit rester un plaisir, et qu'une bonne analyse des différentes stats présentes sur aideoparis peut vous aider à trouver les matchs plus "facile"

Le surebet : C'est la méthode la plus sure, mais également la plus difficile à appliquer et qui offre que de faibles résultats.
Cette méthode consiste à trouver sur des bookmakers différents les meilleures cotes de telle sorte qu'en jouant une certaine somme sur chaque evenement d'un match (1, N et 2 par exemple pour le football), vous serez gagnant quelque soit l'issue du match.

Prenons par exemple un match A-B.
Sur le bookmaker 1, nous trouvons une cote pour le 1 à 2.
Sur le bookmaker 2, nous trouvons une cote pour le N à 2,8.
Sur le bookmaker 3, nous trouvons une cote pour le 2 à 8.
Il va alors falloir répartir votre mise sur ces trois évenements de manière à ce que vous soyez gagnant dans tous les cas. Admettons que vous souhaitiez gagner 100 Euros. Il vous faudra alors jouer
sur le résultat 1: 100 * 1 / 2 (cote du 1) = 50 Euros.
sur le résultat N: 100 * 1 / 2.8 (cote du N) = 35,71 Euros.
sur le résultat 2: 100 * 1 / 8 (cote du 2) = 12,5 Euros.
Au total, vous aurez miser 98,21 Euros, et quelque soit le résultat du match, vous gagnerez 100 Euros.

Le gain est donc très faible. De plus depuis l'ouverture du marché français, et à cause des cotes assez faibles proposées par tous les bookmakers, il est assez rare de trouver des matchs présentant cette caractéristique. Très bien en théorie, difficile à mettre en oeuvre!


Le valuebet : Cette méthode necessite une interpretation personnelle. Ici vous devez évaluer les chances de victoire d'un équipe. Vous devez alors comparer votre probabilité de victoire avec la cote du book, en ramenant celle-ci à un pourcentage. Par exemple pour une cote de 1,5, le bookmaker a fixé une probabilité de victoire à 66,7% (100*1/1,5).
Si votre probabilité de victoire est bien supérieure, vous pouvez alors considerer que jouer sur ce pari sera une bonne affaire. Cette méthode n'est bien sur absolument pas sure, puisqu'elle se base sur votre jugement personnel ou sur des statistiques fournis par aideoparis. Mais elle peut permettre de reperer les "bons coups".


Retour au lexique


Annuaire football | Création de sites internet | Logiciel football
Accès Membres
Login :
Mot de passe :